Département du Finistère

Finistère innovant : le conseil départemental se lance dans le design participatif de politiques publiques

Retrouvez mon intervention lors de la session du Conseil Départemental des 26 et 27 janvier :

L’innovation, c’est avant tout de l’intelligence collective au service d’une vision bienveillante

Penser le département comme un laboratoire d’idées et un incubateur d’initiatives, c’est d’abord lui reconnaître une tradition bien ancrée d’association des parties prenantes aux politiques qu’il développe autant que de réponses innovantes apportées aux besoins identifiés. Mais, dans le monde en perpétuel mouvement qui est désormais le nôtre, c’est surtout répondre à la nécessité d’insuffler la transformation au cœur même de son projet en tant que collectivité. Le choix des mots « laboratoire » et « incubateur » ne doit rien au hasard : en remettant les individus et leur créativité au centre du processus, en adoptant des méthodes qui font la part belle à l’expérimentation, on se rapproche d’un modèle de développement biologique. Ne dit-on pas d’une bonne innovation qu’elle est virale ?

S’il s’agit bien au préalable de partager une vision, pour autant, l’innovation ne se décrète pas. Elle se mûrit, se nourrit de méthodes participatives, de guides décisionnels, d’analyse de bonnes pratiques, de confrontations organisées entre des mondes qui jusqu’ici se méconnaissent. L’art de diriger y est porté au paroxysme, puisqu’il s’agit de donner plus de pouvoir à ceux qui font, plus de confiance à ceux qui osent, et à acquérir une culture du risque qui n’est pas l’ADN premier d’une administration.  Le tout en ayant en tête que les objectifs restent clairs : résoudre les problèmes des habitant.e.s, trouver les réponses concrètes. C’est enfin une manière authentiquement populaire d’envisager l’exercice du pouvoir. Le seul mot se terminant en « cratie » qui est visé dans cette approche – et nous en connaissons de fâcheux tels que bureaucratie, technocratie, ploutocratie, gérontocratie, phallocratie, kleptocratie… – , le seul mot en « cratie » encouragé disais-je, c’est celui de démocratie !

Se revendiquer en tant qu’organisation innovante pour le Département du Finistère en 2017, c’est tout d’abord mettre en mouvement notre collectivité. Nous savons que les agents, à des degrés divers, souffrent de cette réforme territoriale qui est pour le moment « au milieu du gué », de devoir faire face à des changements impréparables , et de difficultés budgétaires dont aujourd’hui on ne voit pas la fin . Redonnons-leurs, redonnons-nous des marges de manœuvre, des possibilités collectives de vraies décisions. Plutôt que de subir le changement, soyons ensemble à la manœuvre.

Posons le cadre : la nouvelle Mission animation, coordination, innovation (MACI) est chargée de travailler à une stratégie interne et externe d’innovation. Cette stratégie n’est pas un exercice en chambre, elle sera confrontée à un comité de suivi de l’innovation qui rassemblera en 2018  des personnes qualifiées de tous horizons professionnels afin d’orienter l’action du Département en matière d’innovation.

Les agents nécessitent d’être formés au développement d’approches innovantes, et leurs initiatives doivent être encouragées. Nous préparerons tout au long de cette année un programme de formation et le cahier des charges d’un appel à projet interne destiné à chaque Direction, afin de faire émerger des expérimentations concrètes dès l’année prochaine. Enfin, élus et services doivent pouvoir s’emparer simplement d’une boîte à outil de l’innovation départementale, dont le fonds sera constitué tout au long de l’année 2017.

A l’externe, accompagner, accélérer l’émergence des projets innovants en Finistère est l’autre versant d’une stratégie d’innovation à 360 degrés. Pour 2017 nous avons la volonté de mettre en valeur la dynamique existante en lançant un prix de l’innovation, largement relayé par nos outils de communication. Un travail très transversal nous permettra de jeter les bases d’une ingénierie de l’innovation au service des territoires, communes et établissements de coopération intercommunaux, afin que le savoir-faire acquis par le Département profite à tous. Innover c’est aussi se différencier, jouer de ses atouts, faire émerger des projets de territoire en faisant converger les acteurs, ce que nous ne manquerons pas de relayer dans nos contractualisations et nos conventionnements.

Dans cette optique, les rapports suivants consacrés à l’innovation sociale et l’économie sociale et solidaire déclineront ces volets sectoriels. Dans ses différents aspects, ce grand engagement vise avant tout à lever les freins de l’inertie collective , à faire du lien fécond, à envisager sans complexe les paradoxes et les ambivalences d’une société en mutation, d’une monde en transition. Innover c’est faire jaillir des solutions inattendues de la convergence d’éléments que tout oppose. C’est notre  vision d’un Finistère qui ne clive pas, qui n’exclut personne, qui intègre chaque acteur et qui s’enrichit des différences que nous retenons, Madame la Présidente, pour bâtir un nouveau mode de faire durable dans la confiance, dans le pragmatisme, dans la simplicité, dans l’efficacité, pour les femmes et les hommes de ce département.

Previous Post Next Post

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply live blackjack india 15 avril 2019 at 22 h 28 min

    If will need permanent writers, then you have to go to your job sites and consultancy.
    Amount you to be able to get agitated, and start submitting into the search engines again, and again. http://www.hch-ksfasthealth.com/goto.php?url=jom.fun

  • Reply partnership to success review 4 avril 2019 at 14 h 42 min

    Enterprise partnerships are somewhat bit like marriages.

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.