Département du Finistère

BILAN DES FONDS EUROPÉENS 2014/2020 DANS LE FINISTÈRE

Lors de la séance plénière du 20 juin 2019, j’ai présenté un rapport sur le bilan des fonds européens dans le Finistère.

Pour remettre le sujet dans un contexte plus global, la Cour des comptes, dans un rapport établi à la demande de l’Assemblée nationale publié le 22 mai, a établi que la France se situe « dans la moyenne européenne » pour la consommation des fonds, tout en conservant d’importantes marges de progrès ». Fin 2018, la France a engagé 61 % des FESI qui lui ont été attribués (65,6 % en Europe) et payé aux bénéficiaires 35 % des montants (27,7 % en Europe). Le transfert de la gestion des fonds européens structurels et d’investissement (FESI) des services de l’Etat vers les régions y est analysé en demi-teinte, en soulignant que le manque d’anticipation de l’Etat a entrainé des difficultés diverses :

  • transfert d’un nombre d’emplois insuffisants vers l’échelon local,
  • articulation compliquée avec le maintien de politiques nationales sociales et agricoles,
  • fusion des régions, exercice de nouvelles compétences,
  • et enfin défaillance de trois systèmes informatique de gestion qui ont terriblement retardé l’instruction et le paiement des dossiers.

Dans ce contexte, l’échelon local a fourni des efforts considérables pour administrer au mieux ces fonds de cohésion et faire en sorte qu’ils irriguent au maximum les acteurs territoriaux.

En Finistère, nous nous sommes engagés dans une stratégie européenne de territoire, qui prévoit une observation régulière de la consommation de ces fonds afin de mieux les piloter. Vous constaterez avec moi que le Finistère contribue largement à la bonne performance régionale en Bretagne. Pour le Finistère, ce sont plus de 132 M€ de fonds européens qui ont été attribués aux projets de notre territoire sur un total programmé en Bretagne de plus de 584 M€ pour l’ensemble des fonds et programmes (volets régionaux et nationaux).

Ces fonds européens viennent soutenir l’insertion, l’emploi, la formation, la recherche, les transitions, l’agriculture, la pêche, la cohésion des territoires, les coopérations ou la citoyenneté et sont indispensables au dynamisme de notre département.

La montée en puissance tardive des fonds LEADER et FEAMP, due aux cafouillages de l’Etat, est une source d’inquiétude mais aussi une source de mobilisation pour les acteurs concernés du monde de l’agriculture et de la pêche, et nous veillons très attentivement à stimuler au maximum les projets.

Enfin il nous est impossible aujourd’hui de réduire les incertitudes liées au Brexit, mais sachez que notre position privilégiée dans les réseaux européens nous permet d’être informés et de réagir rapidement.

Cet investissement dans les réseaux nous rend acteur des discussions en cours pour la prochaine génération de politiques européennes et des fonds qui y sont associés, nous aurons l’occasion d’y revenir lorsque les nouvelles instances politiques européennes suite à l’élection du Parlement auront précisé les nouveaux budgets, programmes et règlements. Nous sommes inquiets de l’absence de dialogue territorial de la part de l’Etat, qui négocie seul avec Bruxelles sans les collectivités, avec une fragilisation de la position française dont vous avez peut-être eu l’écho dans la presse récemment.

Notre Europe c’est celle des territoires, des projets, des acteurs de terrain. Nous ne voulons pas de la captation des ressources européennes par l’Etat au profit de politiques nationales injustes (regardez la réforme de l’assurance chômage !), inefficaces, qui ne font plus sens aux yeux de nos concitoyens et qui sont dues aux errances politiques de ce gouvernement qui barre notre horizon. L’Europe quant à elle peut contribuer à ouvrir notre avenir, et nous sommes bien décidés à l’utiliser dans ce sens.

Pour le Finistère, les montants programmés par fonds et programme se répartissent comme
suit :
· 43,7 M€ dans le cadre Fonds européen de développement régional (FEDER),
· 21,8 M€ dans le cadre du Fonds social européen (FSE),
· 36,7 M€ dans le cadre du Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER),
· 3,5 M€ dans le cadre du Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche
(FEAMP),
· 11,91 M€ au titre des programmes Interreg,
· 14,46 M€ au titre du programme Horizon (recherche),
· 156 projets au titre du programme d’Erasmus (échanges des étudiants et de scolaires),
· 10 projets au titre des programmes thématiques dont 8 projets au titre d’Europe, créative (culture) et 2 projets au titre de Life + (environnement),
· 5 projets au titre du programme Europe pour les citoyens.

Previous Post

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Rolland 29 juin 2019 at 11 h 45 min

    Es sind maximal 31 von 41 Trophäen erspielbar.

  • Reply Ferne 28 juin 2019 at 13 h 31 min

    Die Kosten sind von den Teilnehmern selbst zu tragen.

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.